Austere Challenge 2012 : les grandes manœuvres d’automne américano-israéliennes


par Antonio Mazzeo

Elles débuteront entre fin octobre et début novembre, elles dureront au moins trois semaines et, selon le Pentagone, ce seront « les plus grandes manœuvres dans l’histoire de la longue relation militaire entre les États-Unis et Israël. » Alors que les puissances occidentales et leurs partenaires du Golfe piaffent d’impatience à la perspective d’intervenir militairement en Syrie et que le conflit entre l’OTAN, l’Union européenne et l’Iran s’exacerbe, la côte et le désert d’Israël sont sur le point d’être le théâtre d’un « war game » imposant, au cours duquel des attaques de missiles balistiques seront simulées contre des cibles terrestres et navales.

« Austere Challenge 2012 », c’est le nom de l’exercice conjoint, impliquera 3 500 soldats états-uniens et un millier de soldats israéliens. Seul un tiers environ du personnel états-unien sera toutefois détaché directement en Israël. Le reste opérera depuis des bases en Europe et quelques unités navales stationnées en Méditerranée orientale.

« « Austere Challenge 2012 » sera le dernier d’une série d’exercices que le commandement états-unien en Europe, EUCOM, a réalisé avec Israël depuis les années 90 », a déclaré le général des forces armées états-uniennes Craig Franklin. « Cet exercice va donner aux deux pays participants une occasion supplémentaire de développer de fortes capacités de coopération militaire et de relations stratégiques, de promouvoir la stabilité régionale et aider Israël à maintenir une défense nationale de qualité. » Devant les journalistes, le général Franklin a nié que « Austere Challenge 2012 » ait été programmé dans le cadre « d’évènements qui se déroulent actuellement dans le monde », comme la « crise nucléaire en Iran » ou dans d’autres régions du Moyen-Orient, ou des « élections aux États-Unis et en Israël. »

Durant ces manœuvres bilatérales les États-Unis et Israël testeront les nouveaux systèmes de « défense anti-aérienne » acquis par leurs forces armées respectives. Parmi ceux-ci, en particulier l’Iron Dome produit par des sociétés israéliennes pour « intercepter » les fusées à courte portée et les obus d’artillerie de 155 à 180 mm qui pourraient être lancés à partir de pays voisins, la dernière génération d’anti-missiles Patriot de fabrication états-unienne et les batteries du système anti-missiles balistiques Arrow, de fabrication états-unienne et israélienne. Les fonctions de commandement, contrôle et communication au cours de « Austere Challenge 2012 » seront assurées par le croiseur US Aegis, équipé du plus récent système de défense anti-missiles balistiques. Les « centres opérationnels tactiques » seront en outre mis en place dans certaines régions « éloignées » du territoire israélien, chargés de la commande et du contrôle des systèmes de missiles, qui sera assigné aux hommes du 10ème Commandement de la défense aérienne et anti-missiles provenant de la base de Kaiserslautern ( Allemagne).

Le grand exercice de missiles avait été initialement prévu pour le printemps dernier, mais à la demande du gouvernement de Tel-Aviv, le Pentagone a ensuite décidé de le reporter à l’automne. Les raisons du report n’ont pas été données, mais plusieurs commentateurs ont mis en évidence les tensions entre l’administration Obama et Israël suite aux menaces répétées d’attaques contre des « objectifs nucléaires » potentiels en Iran, proférées ces derniers mois par des commandants des forces armées israéliennes. « Après la décision de report de l’exercice – a dit le porte-parole de l’U.S. Air Force en Europe, le capitaine John Ross – les États-Unis ont notifié à Israël qu’en raison des opérations militaires en cours, un plus petit nombre d’hommes et de matériels sera mis à disposition pour « Austere Challenge 2012 » que ce qui avait été convenu à l’origine. » En effet, en janvier, la presse états-unienne avait annoncé l’envoi de plus de 5000 militaires US en Israël. Malgré la réduction des effectifs participant à ces nouveaux jeux de guerre au Moyen-Orient, il est prévu que « Austere Challenge 2012 » aura un coût final de 38 millions de dollars, dont 30 seront fournis par Washington. Une folie en temps de crise économique mondiale.

Antonio Mazzeo

Article original : Le grandi manovre d’autunno di Stati Uniti ed Israele

Traduction : Tlaxcala