Ce qui se passe en Libye est un « nouveau Sykes-Picot »


par Al-Chourouk

Le chercheur et intellectuel arabe Youssef Makki, dans un entretien accordé au quotidien tunisien « Al-Chourouk », a considéré que les évènements et les récentes évolutions en Lybie sont la conséquence des évènements survenus dans un certain nombre de pays du monde arabe.

Il a par ailleurs appuyé le fait que ce qui s’est passé en Lybie était une attaque américaine au moment même où l’équilibre était inexistant. Et cela viserait, selon lui, à « bombarder » la zone arabe de projets d’agression, en vue d’une réorganisation et d’un remodelage de la région selon les règles d’un « nouveau Sykes-Picot. »

Le Dr. Makki a mentionné que la puissance qui se cachait derrière l’attentat de Benghazi s’est associée avec l’OTAN… Et également qu’elle a pris les armes avec l’OTAN, et qu’elle travaille maintenant pour les mêmes objectifs américains : le redécoupage de la région.

Il s’est ensuite exprimé avec ces mots : « les sentiments religieux sont légitimes et chacun d’entre nous est vexé à cause des insultes à l’encontre de notre Saint prophète, dans ce film qui est suspect et méprisable, mais ce qui s’est passé et surtout la manière dont s’est déroulé le meurtre de l’ambassadeur américain, tout cela suggère que ceux qui ont commis l’acte ont une liaison avec les Etats-Unis et ses services. »

Puis, il a rajouté : « ce sont ces mêmes groupes qui réalisent des actes encore plus graves envers le peuple syrien. Mais le pire c’est que les Etats-Unis et l’Occident de manière générale ainsi que certains pays les soutiennent avec toutes sortes d’armes. »

A ce propos, le chercheur arabe a mis en garde contre l’existence d’un projet qui planifie pour la Lybie d’aujourd’hui, dont le but est le démantèlement – à nouveau – de la carte qui a été mise en place après l’indépendance, soulignant que cette manœuvre a été déclarée et dévoilée par des dirigeants américains tels que James Baker.

Enfin, Youssef Makki a expliqué que ce projet est toujours en pourparlers, dans le cadre d’une stratégie américaine de grande envergure, dont « l’ingénierie » est la société RAND. Cette stratégie envisagerait de « dépecer » la région et de « frapper » le projet de l’éveil (se dit Nahdha comme le parti tunisien au pouvoir) arabe, mais, malheureusement, en utilisant des mains arabes.

Article original : المفكّر العربي د. يوسف المكّي لـ «الشروق» : ما يحدث في ليبيا حلقة من «سايكس بيكو» جديد

Traduction : Mohamed Hedjaj pour MecanoBlog

Une réponse à “Ce qui se passe en Libye est un « nouveau Sykes-Picot »

  1. Pingback: Ce qui se passe en Libye est un « nouveau Sykes-Picot » | La Voix De La Libye·

Les commentaires sont fermés.