Mouvement des Non Alignés : le monopole occidental du pouvoir est menacé


par Ismail Salami pour Dissident Voice

L’Occident a beau ignorer délibérément et mépriser ostensiblement le sommet du Mouvement des Non Alignés de Téhéran, il apparaît clairement que ce sommet a énormément chagriné Washington et Israël et qu’un dialogue entre les nations pour parvenir à la paix garde toujours une grande potentialité.

La veille de l’inauguration du sommet des Non Alignés, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a fait preuve de son cynisme habituel en qualifiant la présence de représentants de haut niveau de plus de 120 pays au sommet de « tâche sur l’humanité. » La colère et le désespoir de Netanyahou sont cependant bien compréhensibles.

Le 16ième sommet des Non Alignés s’est terminé officiellement vendredi à Téhéran par une résolution comprenant plus de 700 clauses. La résolution finale qui a été lue par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad exprimait le soutien du programme d’énergie nucléaire de l’Iran, le rejet des sanctions unilatérales étasuniennes contre la République Islamique et appelait à soutenir plus efficacement la cause palestinienne et à mettre fin à la discrimination raciale dans le monde.

Le sommet du MNA traitait toute une série de problèmes que l’Occident déforme comme le programme d’énergie nucléaire de l’Iran ou passe largement sous silence comme la question palestinienne et les attaques étasuniennes illégales de drones qui ont fait des nombreuses victimes civiles au Pakistan, Afghanistan, Somalie et Yémen.

Saisissant l’occasion d’exprimer la souffrance infligée à son pays, le ministre des Affaires étrangères pakistanais, Hina Rabbani Khar, a exprimé son inquiétude concernant les attaques illégales de drones au Pakistan et a demandé instamment à Washington de cesser d’actionner sa machine de guerre au Pakistan.

« Voyez-vous, la position du Pakistan est claire aujourd’hui et a toujours été claire. Nous pensons que ces actions sont contre-productives. Elles violent la loi. Elles sont illégales et doivent cesser. C’est ce que le Parlement du Pakistan a dit clairement », a déclaré Rabbani Khar mercredi.

Le discours vigoureux de l’ayatollah Khamenei, le leader de la Révolution Islamique, a été un évènement central du sommet ; au cours de son discours il a clairement réitéré la position officielle de la République Islamique sur quelques points clés, notamment les armes nucléaires et dit explicitement que l’Iran n’avait jamais cherché à en produire, que le pays ne suivrait jamais une voie aussi détestable et que la recherche, la fabrication et l’utilisation de telles armes était une faute impardonnable. Sa profonde analyse de la politique paradoxale de Washington mérite une attention particulière. En parlant « d’ironie amère de notre époque », l’ayatollah Khamenei a souligné que le gouvernement étasunien qui « possédait le stock le plus important et le plus meurtrier d’armes nucléaires et autres armes de destruction massive et qui était le seul pays à s’être rendu coupable de les utiliser, se faisait aujourd’hui l’ardent opposant de la prolifération nucléaire » et que le même régime avait armé le régime usurpateur sioniste d’armes nucléaires, ce qui constituait une menace majeure pour cette région sensible.

En fait Washington et Tel Aviv font le jeu du diable en essayant de diviser les nations et de coloniser leurs territoires en créant des « ennemis mondiaux » et en mobilisant les autres contre eux.

A cet égard le sommet du MNA peut jouer un rôle vital pour contrecarrer le rôle destructif du gouvernement étasunien et autres puissances agressives, en avançant son propre programme pour le monde, un programme constructif patronné par les membres du MNA. Pour contrer les effets de cet important sommet, les médias occidentaux l’ont passé sous silence ou déformé et se sont bien gardés de rapporter les faits qui prouvent d’une manière ou d’une autre que l’Occident a un agenda caché. Le silence des médias occidentaux concernant le sommet de Téhéran équivaut à étouffer la vérité et l’espérance, et ce genre de comportement funeste permet de comprendre pourquoi les efforts mondiaux pour atteindre la paix et l’harmonie échouent régulièrement. Pour se libérer de l’emprise de la mafia médiatique, Ezzatollah Zarghami, le dirigeant des télécommunications (IRIB) iraniennes, a proposé que le Mouvement des Non Alignés crée un second bloc médiatique. Une telle initiative serait vraiment la bienvenue et elle serait certainement un moyen efficace de contrebalancer le parti-pris actuel des médias occidentaux.

On peut dire avec tristesse et sans craindre de se tromper, que ces médias sabotent volontairement les efforts pour parvenir à une paix mondiale sous une direction unie. La priorité du MNA, à l’avenir, devrait être de formuler une méthode efficace de résolution des crises et des conflits mondiaux et de parvenir à un consensus international pour réduire l’influence politique de Washington et son contrôle dictatorial de leader autoproclamé sur le monde. Il est temps que les Etats-Unis cessent de jouer les gourous et de penser et de décider à la place des autres pays. La premier pas des membres du MNA devrait être de libérer le Conseil de Sécurité de l’ONU de son servile assujettissement aux Etats-Unis et à leurs alliés.

Un nouveau monde est en train de naître. Dans ce nouvel ordre mondial, l’impérialisme perdra de sa force et l’idée de monter des opérations militaires sous le prétexte de combattre le terrorisme ou d’imposer la démocratie occidentale ne fera plus d’adeptes. On en est peut-être encore loin mais ça n’a rien d ’impossible. Et cela peut devenir une réalité si toutes les nations joignent leurs efforts dans ce sens. C’est exactement ce que craint le plus l’Occident avec à sa tête les Etats-Unis et ce dont le monde a le plus besoin : des pays qui s’unissent pour braver ceux qui font le mal et soutenir ceux qui vont dans la bonne direction.

Dr. Ismail Salami

Dr. Ismail Salami est un journaliste iranien, un analyste politique et le rédacteur en chef du site Press TV. Ses articles sont diffusés sur le Web, notamment sur Dissident Voice, Global Research, et Veterans Today.

Article original : NAM: Towards Breaking Western Stranglehold of Power

Traduction : Dominique Muselet pour Le Grand Soir

Une réponse à “Mouvement des Non Alignés : le monopole occidental du pouvoir est menacé

  1. Pingback: Un quartette sur la Syrie qui mérite d’être écouté | MecanoBlog·

Les commentaires sont fermés.