Un monde dans tous ses états (documentaire)


Expert en géopolitique, Hubert Védrine nous invite à comprendre une mondialisation dans laquelle l’Occident n’est plus le seul leader, pour y déceler des raisons d’espérer et d’agir. Vive la crise ?

Synopsis Arte : Fin de croissance à crédit et des folies financières, imprudence des banques, explosion de la dette publique, démographie galopante, aggravation des écarts de richesse, urbanisation tentaculaire, changement climatique, raréfaction des ressources, généralisation de la pollution, effondrement de la biodiversité, risques persistants de conflits, « gouvernance » mondiale introuvable, convulsions dans la zone euro… : aujourd’hui, tous les voyants sont au rouge. Nous vivons la plus importante séquence de bouleversements des équilibres de la planète. Si la plupart d’entre nous, surtout en Occident, s’en inquiètent, d’autres y voient une renaissance, une chance historique pour qu’advienne un nouvel équilibre des rapports mondiaux.

Prospective

Au milieu de l’agitation médiatique, des stratégies de communication et de l’obsession du court terme, Hubert Védrine apporte une parole claire. Après avoir rappelé les modèles de pensée dominants qui ont façonné le monde tel qu’il est en 2011, il s’interroge sur les grands défis géopolitiques, économiques et sociaux. Une réflexion prospective doublée d’un éclairage politique par le jeu d’un dialogue avec des personnalités internationales. Car penser le monde à venir s’accompagne nécessairement d’une réflexion sur les priorités, les instances de décision et l’agenda politique qui forme le ressort de l’action politique. Sans complaisance ni catastrophisme, résolument du côté de l’action et refusant de baisser les bras, Hubert Védrine trace des perspectives d’avenir, analysant la mutation des relations internationales comme le début d’une longue redistribution des cartes, nous obligeant à retirer nos lunettes d’Occidentaux « autocentrés ».