La véritable histoire qui se joue en Syrie (documentaire)


« La véritable histoire de ce qui se joue en Syrie » est un documentaire réalisé par le Comité d’action politique de Lyndon LaRouche (LaRouchePAC) qui nous livre une étude du massacre de Houla du 25 mai 2012 et du Plan Annan.

Ce documentaire se penche également sur l’existence d’un « troisième élément », le régime et l’opposition étant les deux autres. Ce « troisième élément » est une force mercenaire étrangère qui opère actuellement en Syrie, parfois aux côtés des rebelles de l’Armée Syrienne Libre lorsque leurs intérêts convergent. Il s’agit de l’internationale djihadiste Al-Qaïda qui serait (employons ici le conditionnel pour être politiquement correct) financé par la pétromonarchie saoudienne ainsi que par certains gouvernements occidentaux, les États-Unis en tête.

La vidéo dénonce notamment un financement à hauteur de 500 milliards de dollars par an. Etant entré dans la seconde année de la crise syrienne ou guerre civile syrienne si vous préférez, ce montant s’élèverait donc déjà à 1000 milliards de dollars. Ce montant pourrait être encore plus élevé si l’on devait commencer à compter depuis la guerre civile en Irak où Al-Qaïda était un acteur majeur. Bref, c’est tout de même assez mirobolant comme budget pour financer divers réseaux terroristes. J’ai posé comme question à Solidarité & Progrès sur quoi s’appuie cette information. Quelles sont les sources ? Je n’ai pas encore eu de réponse. J’avais déjà vu ailleurs 5000 milliards de dollars, un montant tout à fait fantaisiste. En effet, selon le virulent rapport de feu Laurent Murawiec, néoconservateur français, « Entre 1973 et 2002, la famille Al Saoud a reçu quelque 2000 milliards de dollars de revenus pétroliers. »

Il est très difficile de vérifier le contenu des informations et la source d’un document lorsque ce document est une vidéo postée sur Youtube par exemple. La désinformation est une arme assez efficace que chaque camp d’une guerre n’hésite pas à se servir pour induire en erreur l’adversaire tout comme le citoyen lambda, solicitant chez ce dernier mépris et indignation à l’égard du coupable désigné et soutien envers le « défenseur » des opprimés. Il est évidemment très facile de reprendre les informations jointes à la vidéo et d’user du conditionnel pouvant soulever le scepticisme de l’origine donnée.

Je vous invite également à visionner « La Maison des Saoud », « L’autre visage de l’Arabie Saoudite » et la série de quatre documentaires « Le secret des Sept Soeurs » retraçant l’histoire des Supermajors du pétrole.

Source : Solidarité & Progrès