Nucléaire : histoires secrètes (vidéo)


Un monde en voie de destruction.

La reconstitution détaillée des événements importants, fait de cette série riche et intense un témoignage d’une grande valeur dans l’histoire mondiale de la course à la suprématie nucléaire.

De la création de la bombe atomique – l’arme destructrice suprême -, au marché des secrets militaires actuels à travers le monde, en passant par les périodes critiques de la Guerre Froide, frayant la voie pour le terrorisme nucléaire d’aujourd’hui, chacun des cinq programmes de la série dévoile un épisode-clef de l’histoire mondiale dans la course pour le contrôle du monde.

Entrecoupée de documents et photographies d’archives de la CIA et du KGB, et reconstituant fidèlement des faits historiques, cette série révèle aussi de façon assez effrayante, comment la façade apparente de la paix, fragile et délicate pourrait être brisée à tout moment, basculant le monde au bord de la Troisième Guerre mondiale.

Episode 1 : Haute trahison

Comment Klaus Fuchs a réussi à voler les secrets de la bombe d’Hiroshima, trahison qui a lancé le monde dans la course terrifiante aux armements et jeté les premières bases de la Guerre Froide entre les États-Unis et l’Union soviétique. (1942-1945)

Un après-midi de janvier 1942, le physicien allemand, Klaus Fuchs, prend place près d’une jeune mère, sur un banc public de la petite ville de Banbury, en Angleterre. La jeune ménagère convaincante, n’est autre qu’une espionne soviétique. En quelques instants, Sonia Kucsynski possédait le secret du procédé pour purifier l’uranium 235 et fabriquer une bombe atomique. C’était le premier pas décisif sur le chemin de la Guerre Froide.

Episode 2 : Super bombe

La course à l’armement continue entre les deux blocs et maintient le monde au bord de l’apocalypse : un thriller grandeur nature pour contrôler la force la plus puissante sur la planète.

En avril 1946, sous la direction de Robert Oppenheimer, le brillant atomiste Edouard Teller se rend à Los Alamos pour présider une conférence secrète qui déciderait comment parvenir au projet le plus ambitieux de l’histoire : fabriquer la “Super Bombe”, des centaines de fois plus puissante que celle d’Hiroshima et Nagasaki.

Episode 3 : L’espion venu de l’Est

La crise des missiles cubains et comment l’un des plus grands traîtres de l’Union soviétique tente d’éviter la Troisième Guerre mondiale. (1959-1962)

Octobre 1962, les services secrets américains révèlent la présence de missiles nucléaires soviétiques pointés sur le territoire américain à 90 miles au large de la côte, depuis l’île de Cuba. Le président Kennedy informé prône une action militaire directe, Nikita Khrouchtchev menace les Etats-Unis de riposter. Exposé à l’éventualité d’une guerre nucléaire, le monde a retenu son souffle et les Etats-Unis ont préféré oublier Oleg Penkovsky.

Episode 4 : Une bombe au Moyen-Orient

Par l’intermédiaire de la presse britannique, comment un homme a divulgué au monde qu’Israël possèdait la bombe atomique et fut ensuite la victime d’un piège terrifiant. (1976 à aujourd’hui)

En septembre 1986, suite aux révélations au Sunday Times d’Oscar Guerrero – Colombien peu recommandable -, Jon Swain, journaliste, écoute une conversation téléphonique à travers les minces murs de sa chambre à Madrid. Ce qu’il entend dans la pièce voisine le convainc qu’il est confronté à la plus grande histoire de la décennie. Guerrero s’entretient avec Mordechai Vanunu, célèbre technicien nucléaire israélien en fuite à Sydney. La conversation semble confirmer les déclarations révélées par Guerrero à la rédaction du journal ; Vanunu a la preuve d’un arsenal d’armes atomiques secrètes dans le cœur du Moyen-Orient : en Israël.

Episode 5 : Le marchand de terreur

Khan ou le jeu du chat et de la souris entre un atomiste hors de contrôle et la CIA. Comment un homme a créé la Bombe Islamique, semant un désordre nucléaire terrifiant qui donnera naissance au développement du marché noir des armes atomiques.

Le 4 avril 1975, un jeune scientifique travaille de nuit, copiant soigneusement une liasse de plans identifiés “top secret” dans les bureaux de l’usine d’enrichissement d’uranium hollandaise, Urenco. Ce voleur est le docteur Abdul Qadeer Khan, scientifique pakistanais travaillant aux Pays-Bas, plus connu comme l’inventeur de la bombe atomique au Pakistan. Son travail lui a donné accès aux conceptions d’une des parties-clefs du processus nucléaire des centrifugeuses. Il revendra à prix d’or ses informations aux pays désireux de posséder un arsenal nucléaire.

Publicités