Un assassinat brutal et gratuit en Libye ou le Nouvel Ordre Mondial dans toute la transparance de sa barbarie


par Rick Rozoff pour Global Research

Entretien avec Rick Rozoff, manager du site internet Stop NATO et contributeur de Global Research.

Comment allez-vous aujourd’hui, Mr. Rozoff ?

Rick Rozoff : Plutôt déprimé par la nouvelle de ce matin, ou hier matin dans votre cas.

Ok, quelle est votre première impression ?

Rick Rozoff : Ce fut la mise a mort brutale et gratuite d’un homme de près de 70 ans, assassiné après sa capture. Si l’intention de l’OTAN après 216 jours de bombardements était de le tuer en première instance, ce qui est véritablement le cas en considérant les bombardements multiples de sa résidence à Tripoli, qui dans un cas tua un de ses fils et trois de ses petits-enfants, ceci est clairement de l’assassinat ciblé; à ce titre je suppose que l’OTAN peut maintenant clamer un certain succès. Elle a eu ce qu’elle voulait.

Le président Barack Obama a dit qu’il allait y avoir un retrait de Libye très bientôt, dans votre esprit, cela veut-il dire que l’objectif a été atteint ?

Rick Rozoff : Oui, totalement. Changement de régime, appropriation de la plus grosse réserve pétrolière du continent africain, la privatisation de la Libye, qui fut du reste le seul pays de l’Afrique du Nord à ne pas être un membre du soi-disant dialogue méditerranéen, dans ce qui est maintenant d’après le secrétaire général Anders Fogh Rasmussen un partenariat militaire avec l’alliance atlantique… Ainsi dans toute l’acceptation du terme, leur objectif a été atteint. Ceci n’est sûrement pas quelque chose qui bénéficiera au peuple libyen.

Vous ne voyez pas ceci comme étant justice pour le peuple libyen? Il y a des gens qui disent que Kadhafi était quelqu’un de terrible. Qu’il a tué des milliers de gens et qu’il méritait de mourir.

Rick Rozoff : Il y a tant de… Comment dire ? Mauvais goût, satisfaction gratuite au sujet du meurtre de cet homme qui est né il y a 70 ans dans la même ville où il a été assassiné, dans le 216ème jour de bombardement de son pays. Il est né sous l’occupation fasciste italienne et il est mort sous l’occupation de l’OTAN. Je pense que le parallèle ici ne peut échapper à quiconque, incluant le fait que l’Italie a fourni quelques avions qui ont aidé à dévaster son pays depuis la mi-Mars, depuis le 19 mars. S’il était le monstre dont ils ont fait le portrait et j’invite votre audience à visiter le site internet de l’OTAN et d’y lire quelques unes des grossières caricatures de Kadhafi postées ces derniers jours, graffitis muraux et plus, le dépeignant de manière avilissante afin de continuer à le déshumaniser plus avant en préparation de son assassinat.

Ok, j’ai vu un reportage de télévision montrant son corps nu jeté alentours comme un morceau de viande. Je suis désolé de l’expression.

Rick Rozoff : Oui, ils l’ont amené à Misrata. C’est écœurant, barbare, plus que barbare et ceci est dans la longue lignée de choses similaires. Ceci est vrai avec Slobodan Milosevic en Yougoslavie et avec Saddam Hussein en Irak, avec n’importe quel leader d’un pays qui ne se conforme pas entièrement. Je ne mets pas tous ces gens dans le même panier. Rephrasons ceci. Tout leader dont le temps est déchu selon les Etats-Unis et l’OTAN peut s’attendre à mourir. Hussein fut pendu, Kadhafi abattu.

Bien que Kadhafi fut considéré, il ne l’était que nominalement, mais on le considérait comme tel, être le chef de l’état et même le chef de l’armée, avec le bombardement de ses résidences privées sous couvert de dire qu’elles étaient des centres de commandement et de contrôle suggérant qu’il était considéré comme étant en charge de l’armée libyenne d’après l’OTAN, son statut et son traitement lorsqu’il fut capturé Jeudi dernier, étaient régis par les conventions de Genève. Au lieu de cela, il fut assassiné d’une balle dans la tête. Ceci est le nouveau régime politique qui est implanté en Libye et cela montre au delà des belles paroles de l’occident sur la loi et les préoccupations humanitaires, une image des plus graphiques de ses véritables intentions; de la même manière que la mort de Slobodan Milosevic dans un véritable donjon aux Pays-Bas, parce qu’on lui refusa un bon traitement médical en Russie, ainsi que la pendaison grotesque de Saddam Hussein. Ceci est l’image du Nouvel Ordre Mondial, un ordre mondial dans toute la transparence de sa barbarie.

Que voulez-vous dire par on lui refusa un traitement médical en Russie ?

Rick Rozoff : La Russie offrît de faire un arrangement avec le TPI de l’ancienne Yougoslavie, d’amener Slobodan Milosevic à Moscou pour traitement médical, mais on lui refusa cette opportunité et il mourut peu de temps après. Il y a peut-être même eu plus de malfaisance, mais le message est très clair.

Voyez-vous un phénomène récurrent, désolé de vous interrompre… Voyez-vous un phénomène récurent entre Hussein, Ben Laden et maintenant Kadhafi ? Je veux dire, nous avons des pays, comme ceux d’Hussein et Kadhafi qui ont arrêter leurs programmes d’arment. Ils ont coopéré avec la CIA, dans ce cas-ci, d’après ce que j’ai entendu dire et c’est pratiquement entendu, Kadhafi assistait les Etats-Unis dans la guerre contre le terrorisme en autorisant les vols de rendition en Libye. Il avait arrêté son programme d’armement. Y voyez-vous quelque chose de récurent ?

Rick Rozoff : Oui, de manière évidente. Celle des Etats-Unis et de l’alliance atlantique qui utilisent quelqu’un pour quelque but que ce soit et ensuite de s’en débarasser et de le tuer après-coup. Slobodan Milosevic, au prix de grands riques pour lui-même au sein de la république fédérale de Yougoslavie, joua un rôle important dans la négociation de la fin des hostilités armées en Bosnie. Pour toute gratitude, son pays fut bombardé pendant 78 jours en 1999 par les Etats-Unis et ses alliés de l’OTAN; il fut par la suite abandonné en prison pour y mourir.

Il avait un arrangement avec la CIA, je pense, ceci a fini par sortir et je pense que cela est maintenant pour le moins dans l’acceptation publique générale, qu’il croyait qu’il serait protégé.

Rick Rozoff : Je ne connais pas les détails de tout cela, mais ce que nous voyons au bout du compte est un bon paquet de cadavres et les meurtres de chefs d’Etat. Nous devons nous rappeler de ceci, même s’il n’était que nominalement chef d’état, Mouammar Kadhafi était le leader politique le plus ancien au monde. Il était le dernier lien personnel, puisque Fidel Castro de Cuba a pris sa retraite, entre le mouvement de lutte pour la libération nationale de l’après Seconde Guerre Mondiale et l’émergence de nouvelles nations durant l’ère de la Guerre Froide et l’ère post-Guerre Froide, qui a érigée l’OTAN comme une force de frappe militaire qui peut renverser et renversent des gouvernements de part le monde. L’OTAN se vante sur son site internet, d’avoir à ce jour effectué 26 000 missions aériennes au dessus d’un pays de 6 millions de personnes, avec plus de 9000 de ces sorties étant des missions de combat. Ce monstre a donc été lâché sur le monde ces vingt dernières années et la Libye ne sera sûrement pas le dernier pays pris pour cible. Vous pouvez être certain de cela.

Que pensez-vous qu’il va arriver ensuite ?

Rick Rozoff : Je ne sais pas si la Libye pourra de nouveau s’unifier. Les puissances occidentales ont incité aux différences régionales et tribales afin de renverser le gouvernement de Kadhafi et penser qu’on peut remettre le génie dans la lampe est faire preuve de beaucoup d’optimisme et aussi pas très intelligent. Avec le commandant militaire du conseil transitoire (Abdel Hakim Belhaj) qui est quelqu’un que les Etats-Unis ont incarcéré et interrogé comme partie de son programme de “rendition extraordinaire”, ancien combattant en Afghanistan, ancien leader du groupe de lutte islamique armée libyenne, vous avez des éléments d’Al Qaïda et des séparatistes tribaux; ils ont tous créé le chaos et maintenant veulent stabiliser la Libye… Je ne vois rien de cela se produire. Au bout du compte, avec la zone d’exclusion aérienne et l’intervention humanitaire, l’OTAN a clairement mené la guerre contre une nation au profit de ses insurgents, point barre.

Ceci était définitivement l’intention de départ et cela est maintenant un succès.

À lire et à voir également sur la guerre de Libye et le néocolonialisme en Afrique :

Le fils de l’Afrique s’accapare les joyaux du continent

La guerre de l’OTAN contre la Libye est dirigée contre la Chine : AfriCom et la menace sur la sécurité énergétique nationale de la Chine

Libye : guerre secrète

De nouveaux partisans pour l’impérialisme

Les preuves se multiplient sur les atrocités commises par les « rebelles » libyens

Libye : la plus grande des trahisons

La question géopolitique de l’énergie en Egypte, Libye et Syrie

Guerre de Libye : L’histoire se répète, comme les erreurs commises en Irak

Guerre de Libye : Les révélations troublantes de l’ancien patron de la DST

ALibye Humanitaire (vidéo)

Libye, Syrie : un projet géopolitique qui ne se comprend que sur la longue durée…

Libye : le pays des mirages

Attention aux crocodiles en Afrique !

Ce que l’OTAN inflige à la Libye

Guerre de Libye : entre les mensonges à l’étranger et la réalité sur le terrain

Les Etats-Unis se préparent à intervenir militairement en Somalie

Des Tribunaux Islamiques à Al-Shabaab : mythe et réalité de la menace islamiste en Somalie

Article original : Libya: A Brutal, Gratuitous Slaying, the New World Order in All Its Transparent Barbarism

Traduction : Résistance 71

Publicités

3 réponses à “Un assassinat brutal et gratuit en Libye ou le Nouvel Ordre Mondial dans toute la transparance de sa barbarie

  1. Il ne faut pas que votre correspondant craigne l’avenir. Oui, l’otan agit de façon monstrueuse, mais tout État, quelque soit le régime, démocratique ou non. L’État est l’image de la virilité dans sa forme la plus stupide : la souveraineté et la domination par tous les moyens, même au prix de la vie des habitants.
    Mais le monde change et chacun sait qu’il a vocation à la liberté, mais celle-ci est difficile car il faut accepter d’agir selon sa conscience et non selon la loi. Quel État peut tolérer un tel défi ? Honnêtement je me moque des états d’âme des institutions, organisations, personnes morales et autres gadgets. Oui, je sais que les mercenaires préfèrent l’argent à leur conscience, mais ça les regarde. Je ne suis pas là pour juger. Le journal « Le Monde » reconnaissait hier qu’il y avait un hiatus entre les citoyens et la classe politique car celle-ci n’est plus considérée comme légitime(même si elle est issue d’élections parfaitement honnêtes).
    La vie des États (et des structures qu’ils légitiment) est comptée et il faut s’en réjouir car ces mêmes États sont au service de l’humiliation, de l’asservissement (et parfois même du meurtre) des vivants. Inch’Allah

  2. La vérité fait cependant son chemin : comme à Bagdad, les images des « rebelles » étaient celles de figurants !… En Irak, d’ennemis de Saddam Hussein amenés de Londres pour la circonstance !… En Libye, ils ont fourni les troupes de Qatar et de l’Union Indienne !… Par « erreur », on voit les « manifestants » brandir … le drapeau indien !… Il est clair que le soulèvement populaire n’existe pas et ce ne sont que des querelles de clans rivaux !… En faisant couler le sang, le gouvernement Assad lui est toujours au pouvoir et ne lâche pas : sans doute, sa vieille expérience d’affrontements avec Israël lui permet de surnager ( et la fourniture d’armes russes aussi ! )
    … et les comptes seront réglés aussi : l’attaque de l’OTAN sur la Lybie démontre qu’il s’agit d’une organisation mercenaire néo-coloniale et que les « traités de l’Atlantique Nord » sont bien loins !… Beaucoup s’inquiètent de ces mouvements de guerre et à juste titre : l’Union Européenne est en train de mettre le feu à l’Afrique où Kadhafi sera désormais un martyr !… Et le danger va se préciser quand les US vont évacuer la Méditerranée … comme toutes les mers fermées , pour se redéployer ( faillite oblige ! ) dans les océans !…

  3. Pingback: La « psychose » de Breivik, phénomène de la « guerre des civilisations » « MecanoBlog·

Les commentaires sont fermés.