L’Occident perfectionne ses techniques pour attaquer la Chine


Voici des extraits d’un article d’Andre Vitchek, écrivains, metteur en scène et journaliste américain, sous le titre de « L’Occident perfectionne ses techniques pour attaquer la Chine » Cet article a été publié dans le journal espagnol « Rebellion » de l’édition du 12 octobre 2010.

Comment l’Occident, en bafouant partout dans le monde les droits de l’homme, peut-il garder au coeur les droits de l’homme ? Le problème des droits de l’homme est en effet un prétexte qu’il utilise pour soutenir les organisations qui s’attèlent à s’opposer aux pays socialistes ou communistes.

« Soutenir les droits de l’homme » est en effet un synonyme pour l’Occident d’intervenir dans les affaires intérieures d’autrui et d’introduire la guerre civile dans un pays quelconque. Ceci a été mis « en pratique » au Nicaragua, à Cuba et au Chili. L’Occident s’en sert maintenant pour déstabiliser la Chine.

La Chine est depuis toujours un pays épris de paix. Par rapport à des alliés du monde occidental en Asie, les droits de l’homme en Chine sont beaucoup moindres et se différencient de l’empiétement de l’Occident sur les droits de l’homme. La Chine souhaite dans le même temps qu’elle soit comprise par les autres par ses actions bienveillantes et son attitude réconciliatrice.

De plus en plus nombreux sont des Occidentaux qui se déclarent hostile à l’égard de la Chine. Cette prise de position n’a pas été due à une meilleure connaissance de ce pays, mais parce qu’ils ont été conquis par « les bombes de propagande » que l’Occdent fait pleuvoir de manière durable. En effet, aucune région dans le monde ne peut s’échapper à la propagande déclenchée par l’Occident. En Afrique et dans d’autres régions, des journaux publient à qui mieux mieux des articles anti-chinois, car dans ces régions, tout journaliste qui va au-devant du ton anti-chinois de la presse occidentale est mieux rémunéré. Le même cas existe aussi en Océanie et en Asie de l’Est.

Le terme « les droits de l’homme » a déjà été souillé par l’agression, l’intervention et les coups d’Etat militaires ainsi que par le massacre, les supplices et les actes d’invasion qui s’ensuivent. Si l’Occident s’intéresse vraiment aux droits de l’homme, ne fut-ce qu’il éprouve le moindre intérêt, il doit cesser ses agressions brutales et ses guerres dans d’autres pays, cesser son soutien aux pouvoirs dictatoriaux les plus abominables, donner des leçons à des sociétés multinationales occidentales qui perpètrent des crimes de manière directe ou indirecte dans le monde. Ces crimes visent dans la plupart des cas aux pauvres dépourvus d’aucun moyen d’auto-défense.

La Chine, en tant qu’un grand pays pacifique, constitue évidemment une menance pesant sur l’expansionnisme occidental. L’Occident en a peur et cette peur est si amplifiée qu’elle a atteint un degré hystérique. L’Occident ne sait plus quoi faire.

Le principal objectif que choisit et poursuit la Chine est de permettre aux Chinois de sortir de la pauvreté et de montrer au monde entier comment est-elle parvenue à se tenir debout de nouveau après plusieurs siècle de soumission aux colonialistes occidentaux. La Chine ne se laissera pas manipuler par l’Occident. Elle a son régime et elle n’a pas besoin des Occidentaux qui lui demandent comment et quand doit-elle agir. Toute tentative visant à saper la stabilité de la Chine ferait l’objet d’un opposition farouche de la Chine. En cas nécessaire, la Chine défendra son peuple et son territoire sans la moindre hésitation.

À lire/voir également sur les relations sino-occidentales et les droits de l’homme :

Orient contre Occident

« Impérialisme et savoir »

Guerre de quatrième génération et Quatrième Guerre Mondiale

Chine-USA : Vers une nouvelle guerre froide

Chine-USA : « une guerre sans limite » (vidéo)

ALibye Humanitaire (vidéo)

S.O.P. : Standard Operating Procedure (vidéo)

Un taxi pour l’enfer (vidéo)

Jean Ziegler contre l’ordre du monde (vidéo)

Source : Radio Chine Internationale

Publicités