Riyad face aux soulèvements populaires et aux guerres civiles dans le monde arabe (audio)


La monarchie saoudienne réagit avec crainte aux suites du Printemps Arabe. Les manifestations qui avaient éclaté dans le petit émirat voisin de Bahreïn ont été durement réprimées grâce à l’aide des forces armées saoudiennes et la guerre civile qui se déroule depuis des mois sur ses frontières, au Yémen, est suivie avec préoccupation par les dirigeants de Riyad. Un roi octogénaire, un prince héritier déjà très âgé et hospitalisé aux Etats-Unis, dont l’état de santé suscite de vives inquiétudes, offrent tous deux un tableau préoccupant de l’avenir des Saoud. Leur pays est confronté à une situation économique préoccupante, malgré les ventes de pétrole : 200 000 jeunes surgissent chaque année sur le marché du travail, dont 150 000 diplômés, qui ne trouvent aucun emploi pour un grand nombre d’entre eux. La décision du roi d’octroyer 140 milliards de dollars à un ensemble de mesures sociales témoigne évidemment de l’urgence et de la gravité de la situation…

Podcast

À lire également sur l’Arabie Saoudite et le Printemps Arabe :

Arabie Saoudite : quelle stratégie au Yémen ?

Le Yémen plonge-t-il dans la guerre tribale ?

Le président du Yémen s’enfuit en Arabie Saoudite

Le Yemen, encore un triomphe catastrophique

Washington veut toujours garder la main

Qui se soucie au Moyen-Orient de ce que dit Obama ?

Décoder le casse-tête d’Obama au Bahreïn

La guerre éclatera-t-elle cet été au Moyen-Orient ?

Bahreïn et Yémen : « Silence, on tue. »

L’automne des patriarches

Publicités