WikiLeaks dévoile les plans d’attaque contre l’Iran


Le célèbre site WikiLeaks a réussi à se procurer des dépêches envoyées à Washington par l’ambassade des Etats-Unis en Israël, écrit vendredi 2 septembre le quotidien Komsomolskaïa Pravda, qui a pris connaissance de ces documents.

Après le renversement des régimes en Tunisie, en Egypte et au Yémen par les révolutions arabes soutenues par l’Occident, après le renversement du colonel Kadhafi, qui semblait éternel, par les insurgés libyens avec l’aide décisive de l’OTAN, et sachant que l’opposition syrienne est sur le point de mettre une croix sur le règne du président Bachar al-Assad, la communauté internationale a porté  une nouvelle fois son attention sur l’Iran. Ce pays demeure le principal ennemi des Etats-Unis non seulement dans la région du Grand Moyen-Orient, mais également géopolitiquement et historiquement. Au XXIe siècle, pratiquement seul, Téhéran ose défier ouvertement Washington et son principal allié dans cette partie de la planète, Israël. Pour cette raison, les Américains et les Israéliens élaborent leur stratégie à long terme à l’égard de l’Iran, dont la principale tâche consiste à l’étouffer par des sanctions économiques et politiques, et en cas de nécessité, porter une frappe militaire contre « l’ennemi insolent. »

Le célèbre site WikiLeaks a transmis au quotidien Komsomolskaïa Pravda des dépêches de l’ambassade américaine en Israël envoyées à Washington. Elles contiennent tout la conception de « l’encerclement » militaro-politique de l’Iran que les Etats-Unis, Israël et leurs alliés dans certains pays du Golfe devraient mettre en œuvre. Or, la Russie s’est mise en travers de ces plans ambitieux. Washington estime que la Chine a rejoint la position de la Russie. Les dépêches contiennent des informations expliquant comment les Américains s’apprêtent à surmonter ces obstacles et à déstabiliser la situation en Iran. Les Etats-Unis sont même prêts à contourner l’ONU (vu comment l’Occident a utilisé la résolution du Conseil de sécurité sur la Libye, personne ne croira à ses affirmations sur le respect du droit international).

Quoi qu’il en soit, Washington prévoit de confier à la Russie seulement un rôle « épisodique » dans le futur règlement du problème iranien. Les Etats-Unis semblent se réserver à eux-mêmes et à Israël les premiers rôles. Mais Moscou n’admettra certainement pas un tel scénario.

À lire également sur l’Iran :

Les Etats-Unis en voie d’exiger l’éviction d’Assad hors de Syrie

La crise iranienne est-elle proche de son apogée ?

L’ancien chef du Mossad pourrait enfiler les habits de Sharon

L’Iran se bat contre la prolifération nucléaire

Qui a peur du nucléaire civil iranien ?

Quelle stratégie iranienne pour Obama après les élections de mi-mandat ?

La guerre d’Iran aura-t-elle lieu ?

La comparaison des révolutions arabes aux révolutions française et bolchévique et l’occultation de la révolution iranienne

L’Iran se construit un « hub » Af/Pak

Les perdants et les gagnants dans l’Afghanistan d’Obama

Un sommet à Téhéran pour contrer les Etats-Unis

Pourquoi Karzaï invective les Etats-Unis

Deux minutes avant minuit ?

Source : RIA Novosti

Publicités