Un éditorialiste du Jerusalem Post dit que l’attaque terroriste d’Eilat était « justifiée »


par Samuel Sokol pour Algemeiner Journal

L’éditorialiste du Jerusalem Post, Larry Derfner, a déclaré que « les Palestiniens ont le droit d’utiliser le terrorisme contre nous ».

En disant que ses commentaires sont « une tentative de patriotisme« , l’éditorialiste du Jerusalem Post et célèbre commentateur politique, Larry Derfner, dans un article publié cette semaine sur le blog auto-qualifié sioniste de gauche , « Israel Reconsidered » [Israël Repensé], a approuvé l’usage de la violence contre des citoyens israéliens.

Derfner, bien connu comme ardent défenseur d’une solution à deux Etats, a posté, lundi, un lien vers son article sur Facebook, attirant les éloges d’amis pour son affirmation que les « Palestiniens ont le droit de résister [à l’occupation] – d’user de la violence contre les Israéliens, même de tuer des Israéliens ». C’est en particulier le cas, a écrit Derfner, puisque « Israël ne montre aucune volonté de mettre fin à l’occupation, ce qui est le cas depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement de Netanyahou ».

Selon l’éditorialiste, les Israéliens, dont il considère qu’un grand nombre est secrètement d’accord avec lui, ne veulent toutefois pas se montrer et le dire, de « peur d’être accusés de traîtrise ». Cependant, affirme-t-il, « il est temps de surmonter cette réserve, même au prix d’attiser les sensibilités déjà enflammées du public israélien, parce que cette réticence à dire franchement que les Palestiniens ont le droit de combattre l’occupation, en particulier maintenant, aide involontairement à maintenir l’occupation en vigueur ».

Poursuivant l’explication de sa thèse, Derfner a soutenu que puisque la présence israélienne continue dans les territoires prouve le bien-fondé du terrorisme palestinien, « les condamnations rituelles de la terreur par la gauche se traduisent dans l’esprit du public israélien comme une justification de l’occupation et d’une politique militaire inflexible ».

« Mais si, d’un autre côté, nous devions dire sans aucune ambiguïté ce que beaucoup d’entre nous pensent et que les autres présument – que les Palestiniens, comme toutes les nations vivant sous une domination hostile, ont le droit de se défendre, que leur terrorisme, en particulier face au gouvernement israélien qui refuse tout compromis, est justifié – quel effet cela aurait-il ? » a-t-il demandé. « Un [effet] puissant, je pense, parce que la vérité est puissante ».

Cependant, stoppant net son appel actif au terrorisme, l’éditorialiste – né à Los Angeles et qui a immigré en Israël en 1985 – a affirmé que s’il « pense que les Palestiniens ont le droit d’utiliser le terrorisme contre nous, je ne veux pas qu’ils l’utilisent, je ne veux pas voir des Israéliens tués ».

« En tant qu’Israélien », a-t-il expliqué, « je ferais tout ce qui est nécessaire pour empêcher un Palestinien, opprimé ou non, de tuer l’un de mes compatriotes ».

« Pourtant, je ne pense pas que le Hamas et leurs alliés ont besoin de plus d’encouragements, alors, quels que soient les encouragements qu’ils pourraient obtenir de moi ou d’un autre sioniste de gauche, ils seraient inutiles et superflus », a ironisé Derfner.

Il a également déclaré qu’il est opposé à « encourager les Israéliens dans leur aveuglement » qui les empêche de voir qu’ils « obligent [les Palestiniens] a s’engager dans le terrorisme ». Un tel encouragement, a-t-il expliqué, « met en danger leurs vies et les nôtres, leur pays et le nôtre, bien plus que si nous disions la vérité et que nous étions cités sur les sites internet du Hamas ».

Concluant par une brève discussion sur la triple attaque terroriste de la semaine dernière à Eilat, Derfner a dit que « quels que soient les Palestiniens qui ont tué huit Israéliens près d’Eilat la semaine dernière, aussi vile que fût leur idéologie, ils avaient de bonnes raisons d’attaquer ».

Le gouvernement d’Israël, qu’il a qualifié de « dur » et d’ « injuste », doit « porter la responsabilité de ces huit morts israéliens ».

« Ecrire ceci n’est pas une trahison. C’est un effort de patriotisme », a expliqué Derfner.

Répondant aux commentaires sur Facebook, Derfner a résumé sa thèse en disant que « l’occupation fait que le terrorisme palestinien est justifié et inévitable ». Après tout, a-t-il demandé, « si la non-violence ne convainc pas Israël de mettre fin à l’occupation, qu’est-ce que [les Palestiniens] sont-ils censés faire ? »

Les experts pensent que ces commentaires, arrivant ainsi dans le sillage d’une tragédie nationale qui a presque mené Israël à la guerre, vont sûrement faire du bruit.

Ces commentaires sont sans comparaison avec les commentaires [de Derfner] en mars dernier, suite au meurtre de la famille Fogel dans la ville cisjordanienne d’Itamar.

Derfner écrivait alors que « Tant que les Palestiniens n’auront pas reconnu le côté sauvage de leur société – ne serait-ce qu’entre eux – et qu’ils n’auront pas décidé de le déloger, alors, si l’histoire est un guide, il y aura plus d’abominations commises en leur nom. Et il est complètement légitime d’espérer que les Palestiniens comprennent cela – avant même qu’ils aient leur propre Etat ».

Une source haut-placée au Jerusalem Post a déclaré que le journal étudiait ce problème.

Tandis que le Ministère de la Justice israélien n’a pas émis de déclaration officielle en réponse à cette enquête, il est possible que Derfner ait pu violer les textes de loi israéliens interdisant l’incitation. En riposte, plusieurs citoyens inquiets ont exprimé leur intérêt à porter plainte auprès de la police et du cabinet du ministre de la justice, a appris l’Algemeiner Journal.

À lire/voir également sur l’Egypte et Israël :

La bonne petite guerre d’Israël

La question géopolitique de l’énergie en Egypte, Libye et Syrie

Israël fait son apparition dans le Printemps Arabe

Qui se soucie au Moyen-Orient de ce que dit Obama ?

L’ancien chef du Mossad pourrait enfiler les habits de Sharon

Des câbles secrets montrent le plan de bataille d’Israël contre la déclaration palestinienne à l’ONU

Le trafic maritime et les troubles en Égypte

Article original : Jerusalem Post Columnist Calls Eilat Terror « Justified »

Traduction : JFG

Advertisements

5 réponses à “Un éditorialiste du Jerusalem Post dit que l’attaque terroriste d’Eilat était « justifiée »

  1. Pingback: RAMSES 2012 : Israël face au Printemps Arabe (vidéo) « MecanoBlog·

  2. Pingback: La diplomatie-missile d’Erdogan « MecanoBlog·

  3. Pingback: Le discours d’Obama aux Nations Unies ? Pathétique… « MecanoBlog·

  4. Pingback: La diplomatie-missile d’Erdogan « Espoir Démocratique Maghrébin·

  5. Pingback: Obama : le « premier Président juif » d’Amérique ? « MecanoBlog·

Les commentaires sont fermés.