« Das Netz » (vidéo)


Synopsis Wikipedia : « Das Netz » (La Toile ou Voyage en cybernétique ; The Net) est un film indépendant allemand réalisé par Lutz Dammbeck et sous-titré « Unabomber, le LSD et l’Internet ».

La fascination pour la vision positive d’une mise en réseau mondiale, à laquelle participeraient des citoyens du monde plutôt que des ressortissants de pays, est au centre du film de Lutz Dammbeck. Mais le réalisateur allemand la met en lumière à travers le prisme d’une vision négative. Dammbeck pratique le mélange des genres : entre road-movie réalisé sur la trame narrative d’un ordinateur portable et enquête criminelle. Il démontre comment cybernétique, théorie des systèmes, psychologie et programmes militaires engendrent des systèmes de machines en réseau, en passant en revue les arguments du « Freedom Club » (Club de la Liberté), clairement opposé à la technophilie ambiante.

Qui se cache derrière les attaques contre des scientifiques en informatique aux États-Unis entre 1978 et 1995 ? Pendant que Dammbeck rend visite à des membres de la cyber-élite, le technophobe Ted Kaczynski, ancien professeur de mathématiques à Harvard et auteur présumé des attentats, devient le protagoniste invisible, à travers un échange épistolaire suivi. Il n’apparaît jamais, mais est la mauvaise conscience de la société du progrès.

Les cyber-théoriciens comme Stuart Brand prônent la création de systèmes ouverts sur la base de la nouvelle science-clef : la cybernétique de Norbert Wiener. Malgré la tournure de toute évidence militaire des premiers réseaux, on n’est surpris qu’au premier regard par les liens avec la scène hippie californienne. Alors que pour eux le cerveau n’est plus qu’un organe de chair et que l’on étudie la transmission d’informations des machines et des êtres vivants, la drogue LSD fait le lien: elle est à la fois utilisée pour élargir le champ de la conscience, mais elle se trouve aussi au centre des recherches psychologiques qui portent sur la reprogrammation des individus. Dammbeck montre des clichés impressionnants d’essais au LSD réalisés sur des cobayes humains. Ces projets de recherche commandés par les services secrets ne dissimulent pas leurs objectifs. James Murray, commandant aux multiples décorations, parle de la « mission de l’Amérique », de l’objectif des États-Unis d’asseoir leur domination sur le monde après avoir mené à son terme la croisade du Bien contre le Mal.

Dans le film de Dammbeck, Kaczynski se pose alors en Antéchrist dans son « manifeste d’Unabomber » : il défend la « révolution contre le progrès technologique » et « contre la surveillance et le pilotage des consciences », car la technologie est selon lui opposée à la Nature. Aiguillonné par la crainte face à l’imprévisibilité des systèmes complexes, leur effondrement est son objectif affiché.

Le réalisateur ne prend jamais parti, mais Ted Kaczynski, aujourd’hui condamné à une peine de prison, accède de façon sous-jacente au statut de « Robin des Bois ». L’explication est peut-être à chercher dans la scène émouvante où Heinz von Foerster, précurseur de la cybernétique aujourd’hui disparu, reconnaît qu’il est devenu métaphysicien après avoir été physicien, en raison des nombreuses questions qui restent toujours en suspens.

Documentaire de Lutz Dammbeck (Allemagne, 2005, 121′)

1/6

2/6

3/6

4/6

5/6

6/6

Publicités

7 réponses à “« Das Netz » (vidéo)

  1. Je viens de découvrir votre site par le biais d’un mot clé ‘transhumanisme », cela me permettra de faire un mémo de votrelien dans mes commentaires. Ainsi, je visionnerai le film plus tard. Je vois également qu’il a du flux 4 millions de visite en un an , félicitation.
    En aparté sur les expériences militaires de LSD, il existe un très bon film sur le sujet  »l’échelle de jacob » film américain réalisé par Adrian Lyne, sorti en 1990. L’adresse pour voir le trailer en VO http://www.youtube.com/watch?v=I0kW6xuxtPU

    • Merci pour vos mots et votre lien. 😉

      MecanoBlog, comme X6tenZ, sont deux satellites du site-mère Mecanopolis. C’est ce dernier qui a fait plus de 4 millions de visites pour l’année 2010. Je vous invite à lire le  » à propos du MecanoBlog  » pour mieux discerner les différences.

  2. Que ce soit la science en cybernétique, les études psycho-comportementales, Kacsynski… décrites dans ce documentaire. Ils sont tous aussi froid et monstrueux que la technologie est un monde de machines prêt a asservir l’humanité et sa spiritualité. Quand on apprends que SANDOZ a fait des recherches sur le LSD, l’on comprends mieux l’usage et la prolifération de tous les psychotropes et autres anxiolitiques qui ont si j’ai bien compris le but d’éradiquer l’Homme autoritaire. Il y a intérêt a accepté la folie scientifique, la planification politique et économique qui en découle plutôt que d’être contre cette folie. Plutôt pro- que para-, plutôt pour que contre, plutôt pronoïaque que paranoïaque. Je me permets de rajouter un lien sur ce commentaire, un petit extrait de  »La guerre des mondes » angoisse garantie: http://www.bing.com/videos/search?q=la+guerre+des+machines&mid=942DD03584DA75F14B59942DD03584DA75F14B59&FORM=LKVR2#

  3. Pingback: Les leçons de la catastrophe « MecanoBlog·

  4. Pingback: Indect : un cyber-espion européen pire qu’ACTA « MecanoBlog·

  5. Pingback: Voilà à quoi pourrait ressembler la commande d’une pizza en 2015… « MecanoBlog·

  6. Bonjour à tous.
    Je travaille depuis un certain nombre d’années sur la nature véritable des marionnettistes qui semble piloter la trajectoire de l’humanité depuis plus de 200 ans. Je publie actuellement sur mon blog: Sinouhé l’Artiste, un livre qui s’intitule : Palo Alto L’Antre de la Bête. http://www.sinouhe.over-blog.com . J’en suis actuellement à l’extrait 21, sur ce livre dont je suis l’auteur, j’expose un faisceau de liens qui prennent leurs sources dans les catacombes de l’histoire humaine soumise aux dictacts permanent d’une oligarchie qui perpétue sont pouvoir sur l’ADAM alors que ce dernier à remis son destin entre les mains de ces démiurges rétrogrades avec un confiance aveugle et résigné. Les créatures en question oeuvrent dans les trames collectives par l’illusion le mensonge la voracité et l’instinct rétrograde des prédateurs aveugles et sanguinaires en provenance des lignées hybrides dont la trace se retrouve dans toutes les mythologies de la planète et dans les égrégores poubelle de l’humanité.
    Au centre de cette nouvelle posture de domination se trouve bien sur la cybernétique qui prend son ampleur à la fin des années 40 pour finalement être utilisé à l’échelle planétaire pour réalisé la plus formidable opération de mind control de tous les temps . Ce plan que j’appelle : le plan « Beat dégénération  » a permis d’inscrire la schizophrénie comme une nouvelle règle de comportement applicable à une génération . Il s’agit de la génération dite peace and love littéralement contrainte à l’usage du LSD par le biais d’une coalition d’agents cybernétiques volontaires et sous contrôles. Ces agents vont répandre des postures existentielles prétendument novatrices mais réellement délétère conformément à l’agenda du plan qui est aujourd’hui connu sous le label de nouvel ordre mondial. l’objectif est de coupé les êtres de leurs racines et de mettre à terre toutes les valeurs ancestrales et spécifique du groupe cible.

    Il semble évident que l’outil cybernétique fraîchement mis en route à permis la création de modèles à partir des recherches menés à Palo Alto mais aussi par les services des agences de renseignement plus particulièrement américaine augmenté par les recherches des scientifiques nazis de l’opération paperclip tout un programme…
    Avec les Hippies il s’agit de soumettre les cobayes à un lavage de cerveaux volontaire en les persuadant d’être les initiateurs lucide de leurs postures prétendument libératrice . S’en suivra la transhumance des « hippies moutons » sous acide qui iront répandre le poison à travers le monde . Nul doute que pas une seule guerre n’a eu autant de retombées que la guerre pour l’amour et la paix avec ces héros et ces martyres mais sans monuments aux morts… Les Hippies imposeront spontanément à leurs descendance la beat attitude et ainsi de suite jusqu’à obtenir une modification complète de la nature humaine qui sera dés lors grande consommatrice de substances chimiques, cette fois vendu sur ordonnance….avec en toile de fond la liberté sous condition électronique et l’internement sur internet… Les enfants veulent toujours faire mieux que leurs parents…
    Nous sommes entrain de voir le résultat de 50 ans de contrôle cybernétique de l’humanité. Aujourd’hui de plus en plus de gens déclarent volontiers que l’humanité est obsolète avec en tête de proue les « mutantistes » et les transhumanistes qui sont de fait les premiers volontaire « machin plus que machine » pour une nouvelle transhumance cette fois dans la matrice électromagnétiques pour la plus infernales des existence inhumaine ….

    Le meilleurs des mondes c’est maintenant .
    Sinouhé l’Artiste.

Les commentaires sont fermés.