Trafic d’organes et prolifération nucléaire


par Xavier Moreau pour Realpolitik.tv

WikiLeaks, du cinéma ?

Les lecteurs de realpolitik.tv n’auront sans doute pas été impressionnés par les pseudo-révélations de Wikileaks, sur la politique étrangère des Etats-Unis. Étonnamment, le site « dissident » n’aborde jamais la collusion entre les administrations américaines et les groupes islamo-mafieux, en Bosnie, en Afghanistan ou au Kosovo. C’est au conseil de l’Europe que nous devons la mise en exergue, guère nouvelle pour nos lecteurs, de la nature exacte du clan mafieux albanais qui dirige le Kosovo, et plus particulièrement de son chef Akim Thaçi. Il est difficile de dire ce que deviendra ce rapport. Les sociétés de communication anglo-saxonnes doivent être désormais sur le pied de guerre pour le discréditer, lui ou ses auteurs. Difficile également d’imaginer que cette affaire remonte jusqu’à l’ami personnel d’Akim Thaçi et administrateur du Kosovo à l’époque des exactions de l’UCK, Bernard Kouchner. Le TPY (Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, ndlr) est bien trop occupé à modifier en permanence ses procédures internes, dans le seul but de faire condamner des officiers serbes qui n’ont fait que leur devoir, pour trouver le temps de s’apitoyer sur les crimes de l’OTAN ou de ses alliés. Il y a fort à parier que les anciens maoïstes français, qui ont soutenu l’organisation criminelle de l’UCK en 1999, seront mis à contribution pour nier ou même justifier ces crimes.

Cette triste affaire, ajoutée à l’impuissance de l’ « US Army » devant l’armée nord-coréenne, permet une nouvelle fois de dresser le bilan médiocre de la tentative hégémonique américaine de ces 20 dernières années. Ce bilan peut se résumer en une phrase : « Equipez-vous de l’arme nucléaire, si vous ne voulez pas être soumis à un clan islamiste ou mafieux, allié de l’OTAN ». Les hésitations américaines devant la détermination de la Corée du Nord, démontrent en effet que si la Serbie avait possédé la dissuasion nucléaire en 1999, l’OTAN n’aurait pas eu les moyens de lui confisquer son berceau historique au profit d’un clan islamo-mafieux. Et c’est justement parce que Saddam Hussein n’avait pas d’armes de destruction massive, que les Etats-Unis l’ont envahi. Acquérir le nucléaire permettrait à l’Iran d’être définitivement à l’abri d’une invasion américaine et du cortège de crimes, d’exactions et de massacres de civils qui l’accompagne à chaque fois. Le bilan de la tentative manquée d’hégémonie anglo-saxonne est une incontrôlable prolifération nucléaire.

Pour accomplir leurs objectifs géopolitiques, l’Angleterre et les Etats-Unis ont soutenu sans complexe des factions islamistes ou mafieuses. Ces deux puissances ont fait preuve d’un cynisme qui va bien plus loin qu’une simple « realpolitik ». C’est pour contrer ces nations dont l’impérialisme a toujours conduit l’Europe à la guerre que la création d’une alliance franco-russe solide, reposant à la fois sur un système de sécurité commun et une collaboration économique accrue est urgente. Une telle alliance pourrait enfin forcer la puissance anglo-saxonne à ne plus interférer nuisiblement dans le destin de l’Europe continentale.

La sauvagerie à laquelle l’OTAN a livré les peuples du Kosovo justifie a posteriori l’intervention russe en Ossétie du Sud. On peut imaginer le sort qu’un psychopathe comme Mikhaïl Saakhachvili réservait au peuple ossète. Pour les pays d’Europe occidentale, la révélation au grand jour des méfaits de la politique d’influence américaine doit être un signal d’alarme. Il est vital que les services de sécurité intérieure de nos pays s’intéressent à la nature des contacts que les ONG américaines entretiennent avec certaines minorités ethniques ou religieuses, notamment en France, où les zones de non-droit se comptent par centaines.

Xavier Moreau

Saint-Cyrien et officier parachutiste, titulaire d’un DEA de relations internationales à Paris IV Sorbonne, spécialisé sur les relations soviéto-yougoslaves pendant la guerre froide. Fondateur d’une société de conseil en sûreté des affaires, installé en Russie depuis 10 ans, travaillant également sur l’Ukraine, le Kazakhstan et la Serbie. Rédacteur du blog guerre et paix du courrier de Russie.

Source : Realpolitik.tv

Publicités

Une réponse à “Trafic d’organes et prolifération nucléaire

  1. Pingback: La diplomatie impérialiste révélée au grand jour: ce que cache la chasse aux sorcières contre Julian Assange et WikiLeaks « MecanoBlog·

Les commentaires sont fermés.