Chroniques transatlantiques #3


par Lior Chamla pour La théorie du tout

Vous ne saviez pas quelles sont les relations entretenues entre les Etats-Unis et l’Union Européenne ? Ce billet devrait vous intéresser ! 

Cette proposition de résolution du Parlement [1] n’est pas très bavarde et n’apporte pas grand chose de nouveau. Elle est signée à peu près un an après la résolution du 25/04/2007, qui a été commenté ici-même [2]. Cet article ne va donc pas être très long, étant donné que la majeure partie des points évoqués ne sont que la reprise d’autres résolutions.

Ce que considère le Parlement Européen

Je vous passe la partie « vu … » et les « considérant …« , sachant que la plupart d’entre eux sont les mêmes que dans la résolution du 25/04/2007. Néanmoins, il serait peut-être utile de passer sur le point F de la proposition : Le Parlement considère encore et toujours qu’il faut promouvoir « une politique d’investissements ouverts« . Autrement dit, encore et toujours abaisser les barrières à l’investissement. Il n’y aurait rien à redire si on ne nous disait pas à côté que l’on veut réglementer et mieux contenir la finance et les capitaux.

Le contenu de la proposition

Le premier point de la proposition permet au Parlement de se féliciter des progrès  » réalisés dans le cadre des relations UE-Etats-Unis, ainsi que du renforcement de la coopération transatlantique en matière de politique étrangère« . On vous a dit que l’Union Européenne était un contre-poids des Etats-Unis ? On vous a menti. Les deux frères sont d’accord sur tout, et cela plait à notre Parlement Européen.

De plus, on peut lire, toujours en matière de diplomatie, au point 4, que le Parlement est convaincu qu’une « politique étrangère et de sécurité commune doit être comprise comme complétant les actuels instruments de coopération transatlantique […] et réaffirme que l’OTAN est une garante de la sécurité européenne et devrait aussi devenir un forum de débat politique entre les deux partenaires« . Ouf, on est dans le commandement intégré ! On ne manque donc rien de la petite fête !

Comme à son habitude, le [pauvre] Parlement demande encore et toujours à être associé aux festivités. Au point 6,  il essaie de convaincre grâce à un argument de poids : Il souligne que « de nouveaux efforts sont nécessaires pour traduire ces relations en un concept opérationnel et stratégique capable de recueillir un soutien public et politique suffisant; souligne donc la nécessité d’une participation totale du Congrès des Etats-Unis et du Parlement Européen à ce processus » … Pauvre de lui, ce Parlement Fantoche qui valide les directives de la commission [non-élue] est  obligé de mendier pour qu’on lui reconnaisse un quelconque pouvoir de décision. Non seulement le Parlement n’a pas été associé réellement aux démarches transatlantiques depuis plus de 10 ans, mais il continue de faire de l’oeil et de draguer avec des arguments tout à fait logiques, mais qui n’ont toujours pas fait de lui (au bout de 3 résolutions que j’ai lu) un réel représentant du peuple.

On retrouve encore cette histoire de visa que les Etats-Unis imposent aux pays de l’Est (point 7), malgré tout, le Parlement se « félicite de l’ouverture de conversations UE-Etats-Unis […] en matière de sécurité pour l’établissement d’un régime sans visa » (Point 9).

Bientôt le rêve : Un Occident unifié dans lequel tout le monde va où il veut !

Dans le même sens, il explique au point 10 qu’il est content de l’accord « Ciel Ouvert« , qui a supprimé « toutes les restrictions en matière d’itinéraires, de prix et de nombre de vols« . Pour ceux que cela intéresse, rien ne vous empêche de vous renseigner sur cet accord « Ciel Ouvert », que le parlement veut perfectionner pour arriver à un « espace aérien ouvert« .

Et alors en parlant d’ouverture, pour ceux qui pensaient que l’Union Européenne allait réglementer un peu plus les flux de capitaux qui entrent et qui sortent, le parlement se félicite encore une fois au point 11 de « l’engagement conjoint concernant des politiques d’investissements ouverts« .

Voilà donc l’essentiel du contenu de cette proposition qui sonne comme la continuité logique des deux premières résolutions étudiées. 

Rappelons nous tout de même que ce n’est qu’une proposition. La résolution, elle, sera signée le 5 juin 2008, et fera l’objet de la prochaine chronique transatlantique.

Nous reviendrons d’ici un ou deux billets sur un avis prononcé par le CESE (Conseil Economique et Social Européen) sur les relations transatlantiques, et nous irons plus profondément au coeur des institutions transatlantiques.

La suite dans la prochaine chronique.

Lior Chamla

Chroniques transatlantiques #1

Chroniques transatlantiques #2

Notes

[2] Chroniques Transatlantiques #2 (Résolution du 25/04/2007)

Source : La théorie du tout

Advertisements

4 réponses à “Chroniques transatlantiques #3

  1. Pingback: Chroniques transatlantiques #4 « MecanoBlog·

  2. Pingback: Chroniques transatlantiques #5 « MecanoBlog·

  3. Pingback: Chroniques transatlantiques #6 « MecanoBlog·

Les commentaires sont fermés.