La Birmanie, future puissance nucléaire ?


Après cinq ans d’investigation, la radio et télévision birmane en exil, Democratic Voice of Burma (DVB) a réuni dans un reportage les preuves du développement d’un programme nucléaire par le régime militaire birman, avec l’appui actif de la Corée du Nord. Si le rapprochement des deux pays, la Birmanie et la Corée du Nord, n’était pas passé inaperçu des observateurs internationaux, les allégations de DVB, s’appuyant sur des documents top-secrets exfiltrés du pays depuis plusieurs années, rendent plus précise une possible menace nucléaire.

Le reportage « Myanmar’s military ambitions » sera diffusé sur Al-Jazeera. Il est présenté par un officier, Sai Thein Win, qui se présente comme un ancien numéro deux d’une usine impliquée dans le programme nucléaire de la junte. Sans détour, il affirme : « Ils veulent vraiment fabriquer une bombe. C’est leur principal objectif  ». Il dénonce également la fabrication d’un réseau de tunnels souterrains pour se protéger de toute attaque aérienne. Des photos et des entretiens viennent étayer ses dires. Des experts américains et l’ancien directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Robert Kelley, ont également été appelés à se prononcer sur les dossiers exfiltrés. Dans un rapport publié sur le site de DVB, ils estiment « que c’est bien un programme d’armement nucléaire, car il n’a pas d’utilisation possible pour de l’électricité nucléaire ou quoi que ce soit de ce genre  ».

Le sénateur démocrate américain Jim Webb qui devait se rendre en Birmanie cette fin de semaine a finalement décidé d’annuler son voyage à la vue de ces informations. D’après lui, «  tant que la question n’a pas été clarifiée, il serait peu sage et potentiellement contre-productif (pour lui) de se rendre en Birmanie  ». Les Etats-Unis se disent préoccupés et surveillent de près cette affaire. Cependant, les experts et diplomates préfèrent pour l’instant parler de suspicions et ne souhaitent pas faire de conclusions hâtives. Quant à Democratic Voice of Burma, elle appelle à une enquête de la communauté internationale.

à lire également : Programme nucléaire en Birmanie ?

Sources : Democratic Voice of Burma, Al-Jazeera, The Guardian

Publicités