Bavure française en Afghanistan


par Romain Mielcarek pour ActuDéfense

Selon l’AFP, l’armée française a tué par erreur quatre civils afghans, victimes d’un tir de missile Milan lors d’une opération franco-afghane menée contre des insurgés le 6 avril, a reconnu jeudi le porte-parole de l’état-major des armées, Christophe Prazuck.

Selon l’AFP, l’amiral Prazuck a révélé les résultats d’une enquête entamée par les forces de l’ISAF le 8 avril sur la mort de huit civils afghans. Leurs corps avaient été retrouvés atteints par plusieurs impacts causés vraisemblablement par une explosion. La conclusion atteste qu’un missile MILAN a atteint les victimes et qu’il a été tiré par une unité française. Ces habitants de la vallée de la Bedraou étaient « invisibles au moment du tir » car cachés derrière un arbre.

Ce serait la première fois qu’un tel incident survient. L’enquête est désormais close. L’amiral Prazuck rappelle que la Kapisa est une région où les combats sont particulièrement durs et où la population reste très dense. Un des jeunes était mort sur le coup mais les militaires français avaient pris en charge les autres blessés sans parvenir à les secourir. Une cinquième victime avait pu être sauvée.

Source : ActuDéfense

Publicités