MecanoWeb News


International

Elie Wiesel l’imposteur et Jérusalem : Le Monde diplomatique. Dans une publicité intitulée « For Jerusalem » et reproduite par l’International Herald Tribune (16 avril 2010), Elie Wiesel, prix Nobel de la paix, réaffirme son inquiétude. Ce texte affirme hautement que « Jérusalem est au-dessus de la politique ». Ce qui, pour l’auteur, signifie qu’elle doit… rester israélienne. Pour lui, précise-t-il, sa présence dans l’histoire juive est totale, elle est mentionnée « 600 fois dans les écritures et pas une seule fois dans le Coran ». Outre que cela est discutable (je ne vais pas entrer ici dans une interprétation du texte coranique), on ne voit pas en quoi la mention d’une ville dans un texte vieux de quelques milliers d’années donnerait un droit de propriété à quiconque. Ou alors il faudrait redéfinir les frontières de l’Europe en fonction des textes latins du Moyen Age ou des textes grecs de l’Antiquité.

La lutte des classes en Thaïlande : WSWS. Des semaines de manifestations anti-gouvernementales à Bangkok ont tourné samedi dernier en batailles de rue lorsque des troupes en tenue anti émeute et lourdement armées ont tenté dans la capitale thaïe de démanteler un des deux sites où campaient des protestataires. Le bilan des morts qui s’ensuivit s’élève entre-temps à une vingtaine de civils et 5 soldats. Des centaines de personnes furent blessées dans chacun des deux camps quand des milliers de manifestants défendirent leurs positions pour forcer finalement les troupes au retrait. Ce qui s’est produit en Thaïlande est le premier stade élémentaire de la lutte de classe et qui a une grande signification pour les travailleurs de la région et internationalement…

L’ALBA donne le ton, y compris au niveau mondial, et l’Empire tonne : Mondialisation.ca. L’Alternative [Alliance] Bolivarienne pour les Peuples de notre Amérique (ALBA) est devenue, du fait des gouvernements des États-membres qui la composent comme du haut niveau de conscience sociale de leurs populations, un véritable cauchemar pour les États-Unis, dont le pouvoir impérial est chaque jour davantage remis en cause dans cette partie du monde. Bien que l’Empire ne soit pas en train de s’écrouler, le malaise de la Maison Blanche se fait de plus en plus criant. Le 11 décembre 2009, dans un rapport sur la situation politique de l’Amérique latine, la Secrétaire d’État des États-Unis, Hillary Clinton, se chargea d’attiser le feu en alertant ouvertement la Bolivie et le Venezuela, des relations diplomatiques qu’ils entretiennent avec le régime et le gouvernement iraniens…

Géopolitique/Géostratégie

L’enjeu du gaz iranien : Geopolintel. Le serment de « mort aux tyrans » sorti à Washington de la bouche du candidat Obama, le 4 juin 2008, sous la dictée de l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), et le capitaliste Lee Rosenberg semblaient inspirer la Chancelière : « Je jure de mettre fin à la menace iranienne ». M. le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, en revanche, rejetant toute nouvelle sanction « paralysante » contre un pays pacifique, qui a un budget militaire moindre que Singapour ou la Suède, a réaffirmé que la Turquie partage une frontière de 380 kilomètres avec l’Iran et que celui-ci est un partenaire important, notamment dans le domaine énergétique. Les Turcs jugent grotesque de persécuter un pays qui a signé, entré en vigueur le 5 mars 1970, le Traité de non-prolifération nucléaire, sous le Chah ; alors que d’autres, comme celui que défend l’AIPAC, l’Inde et le Pakistan ont toujours méprisé l’engagement de pareil traité…

Requiem pour la « Révolution des Tulipes » et chrysanthèmes pour la base aérienne de Manas ? : Mars attaque. L’éviction de Kourmanbek Bakyiev constitue un revers important pour Washington en Asie Centrale. Le dirigeant kirghize, parvenu au pouvoir lors d’une « Révolution de Couleur » et aujourd’hui réfugié dans le Sud du pays, semble se résigner à sa déchéance inéluctable. Avouant son impuissance, il a fini par démissionner et a depuis quitté le pays, échappant ainsi aux poursuites que pourrait entreprendre le gouvernement intérimaire. De plus, alors que les États-Unis semblaient au début réticents à reconnaître le nouveau pouvoir, Moscou a déjà multiplié les signes positifs vis-à-vis de l’ex-opposition. Le Kremlin a ainsi rapidement reconnu le gouvernement intérimaire et étudierait favorablement une demande d’aide extraordinaire émanant de lui…

Renseignement

Coup de balai à la CIA : Réseau Voltaire. Le départ à la retraite du numéro 2 de la CIA devrait permettre de clarifier le fonctionnement de l’Agence états-unienne de renseignement. Stephen Kappes, qui avait déjà été remercié en 2004, incarnait les méthodes les plus sordides de l’agence et ne pouvait faire état de résultats probants pour les justifier. Il est cependant peu probable que « le vieux sage » de l’Agence, ainsi qu’il aimait à se faire appeler, s’avouera si vite vaincu. Quoi qu’il en soit, les haines internes devraient profiter à terme à Michael Morell, désormais le mieux placé pour devenir la prochain directeur de la CIA. En définitive, si les méthodes aveugles post-11-Septembre sont sanctionnées, les hommes du 11-Septembre, eux, peuvent espérer prendre le contrôle complet de l’Agence…

Santé

Mais où diable est passé ce H1N1 à la con ?! : Les 7 du Québec. C’est bizarre. Nous avons assisté, l’automne dernier, à la PLUS GRANDE campagne de vaccination de l’histoire du Québec, un moment HISTORIQUE, nous disait-on. Comme tout moment historique, normalement, on en entendrait parler abondamment, surtout s’il s’agit d’un succès. Faites-vous vacciner, pour l’amour de votre prochain, pour les protéger, qu’ils disaient. La campagne de vaccination contre le A/H1N1, avec tout son penchant des relations publiques et publicitaires, aura coûté $146 millions à la province de Québec. Mais il se trouve qu’une des plus grandes menaces de l’humanité qui promettait de tuer des millions de personnes autour du globe s’est évanoui comme une ombre dans la nuit. Passé le 25 décembre, comme si le Père Noël l’avait éliminé d’un tour de magie comme lui seul sait le faire,  le méchant virus A/H1N1 est disparu…

Publicités

Une réponse à “MecanoWeb News

  1. l’Iran n’est pas une menace l’arme atomique est interdite selon la loi islamique en iran, c’est le sionism internationale qui est une menace pour l’humanité et la paix dans le monde , pas besoins de « Nukes » :
    LA FORCE ET LA PUISSANCE APPARTIENNE A DIEU

Les commentaires sont fermés.