MecanoWeb News


International

Une nouvelle disposition de l’armée israélienne va permettre la déportation en masse des Palestiniens de Cisjordanie : Le Grand Soir. Une nouvelle loi militaire destinée à empêcher l’infitration va être mise en application cette semaine ; elle va permettre la déportation de milliers de Palestiniens de Cisjordanie, ou leur poursuite pour des délits passibles de peines d’emprisonnement qui peuvent aller jusqu’à sept ans. Quand la loi sera effective, des dizaines de milliers de Palestiniens deviendront des criminels passibles de peines sévères. Si l’on en juge par l’action du Haut Commandement à la Sécurité au cours des dix dernières années, les premiers Palestiniens qui seront visés par les nouvelles règles sont ceux dont la carte d’identité porte une adresse dans la bande de Gaza – c’est à dire les gens qui sont née à Gaza et leurs enfants nés en Cisjordanie – ou ceux qui sont nés en Cisjordanie ou à l’étranger et qui pour différentes raisons ont perdu leur statut de résident. Seront visés aussi les conjoints (de Palestiniens) nés à l’étranger…

Après Amin Dada, l’Armée de Résistance du Seigneur sème la terreur : Good Morning Afrika. La LRA (Lord Resistance Army), la plus vieille rébellion du continent africain, fait tragiquement reparler d’elle par des attaques répétées depuis février dans les pays voisins de l’Ouganda. Ces attaques auraient fait plus de 200 morts depuis 2008 dans l’Est de la République Centrafricaine (RCA) et près de 300 morts (320 selon un récent rapport de l’organisation Human Rights Watch) fin 2009 dans le Nord Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Le mode opératoire est toujours le même : les combattants évoluent dans la zone frontalière reliant l’Ouganda, le Soudan, la RDC et la Centrafrique, et de villages en villages prennent des otages et des biens de valeurs. Pour le ministre Délégué à la Défense nationale centrafricaine : « C’est une guerre qui nous est imposée ». La RCA, incapable de faire face à cette nouvelle déstabilisation sur son territoire, a donné son feu vert en juin 2009 pour que l’armée ougandaise poursuive la LRA sur son territoire…

Haiti : Les cauchemars des hommes en blanc : Grands Reporters. « Tu frôles les murs, tu lâches pas un mot… Hé ! Qu’est-ce qui t ’arrive ? » Entre eux, ils se surnommaient « les chasseurs de fantômes ». Chirurgiens, sauveteurs, humanitaires, ils se sont battus jour et nuit contre la mort dans Port-au-Prince en ruine. Et en sont revenus gravement traumatisés. A Jean-Paul Mari, ils ont raconté les souvenirs qui les hantent. Quand il est arrivé sur le parking de la clinique près de Rouen, Roberto Beccari, chirurgien, a cligné des yeux sous le soleil. Etonné, un peu incrédule. Depuis son retour d’Haïti, il a toujours l’impression qu’il fait noir, partout. Puis une rafale de vent l’a surpris. Et, venue du fond de sa mémoire, une odeur effroyable de chair morte, de gangrène et de pourriture l’a littéralement soulevé du sol. Il s’est senti projeté à des milliers de kilomètres, vers un conteneur de métal surchauffé, le bruit des générateurs électriques, le grésillement d’une mauvaise lampe scialytique, l’odeur écoeurante du sang, de la poussière, des membres à amputer et du charnier tout proche, les corps encore enfouis sous les gravats, à 3 mètres de la table d’opération…

Economie

La dette de l’Europe de l’Est ne sera pas remboursée : Contre Info. « La dette publique en Grèce n’est que la première d’une série de bombes européennes de la dette qui vont exploser, » avertit l’économiste Michael Hudson. Nombre de pays de l’Europe de l’est, à commencer par la Lettonie, très durement touchée par la crise, seront incapables de rembourser les prêts libellés en euros qui ont été accordés durant la période d’euphorie financière, prévient-il. Les gouvernements devront bientôt choisir entre ruiner leurs économies et saigner à quatre veines leurs peuples pour rembourser ou bien renégocier la dette et la convertir en devises locales, provoquant ainsi des pertes dans le système bancaire européen. Le combat entre créanciers et débiteurs promet d’être acharné, à l’image de celui qui se déroule aujourd’hui entre la Grande Bretagne et l’Islande, mais l’issue ne faire guère de doute, selon lui. Entre la défense des intérêts de leurs mandants promis au servage de la dette, et ceux des banques étrangères, les gouvernements devront se déterminer et vont choisir, comme l’ont fait les islandais qui refusent de régler les dettes des banques privées…

Pousser la Grèce dans les bras du FMI : Mecanopolis. De réunion en réunion, les gouvernements de la zone euro ne sont toujours pas parvenus à lever le veto de l’Allemagne, dont l’objectif est de pousser la Grèce dans les bras du FMI, afin de ne pas être financièrement impliqué dans son sauvetage, et de défendre ce que l’on commence à appeler le deutscheuro. Une téléconférence de l’Eurogroup devait avoir lieu ce dimanche à 14 heures, sans attendre la réunion des ministres du week-end prochain de Madrid, la situation réclamant qu’une décision soit prise sans tarder. C’est sans doute la réunion de la dernière chance, la Grèce n’ayant ensuite plus comme issue que de demander tôt ou tard l’intervention du FMI, dont les experts sont déjà à pied d’oeuvre…

Géopolitique/Géostratégie

Vue de Pologne, l’Europe sur l’axe Paris-Berlin-Varsovie-Moscou : Diploweb.com. La mort du président polonais, Lech Kaczynski et d’une partie de son entourage dans un accident d’avion survenu le 10 avril 2010 alors qu’il se rendait à Katyn attire l’attention médiatique sur la Pologne et ses relations avec la Russie. A. Viatteau met ici en perspective la géopolitique de la Pologne, notamment ses relations avec la Russie et l’Allemagne. Sur l’axe Paris-Berlin-Varsovie-Moscou, l’histoire est intimement mêlée à la politique nationale et internationale. Mais, c’est l’économie qui prend actuellement une place prépondérante tant à l’échelle mondiale globale que dans les relations entre partenaires européens. Dans ce domaine, en 2009-2010, la Pologne a impressionné ses partenaires européens. La France notamment admire « l’incroyable santé économique de la Pologne ». On envie l’augmentation de 1,2 % (selon la Commission européenne) ou 2,5 % (selon l’OCDE) de la croissance du PIB polonais, alors que la moyenne des 27 pays de l’Union est en décroissance de 4 %, et de 2,2 % pour la France…

La nouvelle doctrine nucléaire américaine cible l’Iran et la Corée du Nord : WSWS. La définition de la nouvelle doctrine nucléaire des Etats Unis, dite Nuclear Posture Review (NPR) publiée par le Pentagone mardi est saluée par les apologistes du gouvernement Obama comme un pas en avant vers un désarmement nucléaire à l’échelle mondiale. Mais il n’en est rien. Le document expose un raisonnement qui justifierait l’utilisation d’armes nucléaires contre un Etat ne disposant pas de l’arme nucléaire, et ce pour la première fois depuis le bombardement atomique américain d’Hiroshima et Nagasaki. L’Iran et la Corée du nord sont désignés du doigt comme cibles potentielles…

Technologie

Les ovnis du Pentagone : Geopolintel. On les repère souvent à d’étranges ondes de choc. On apprend, des années plus tard, qu’il s’agissait de jets espions ou de prototypes ultrasecrets de l’armée américaine. Des « programmes noirs » qui dévorent des milliards de dollars. Dernier en date : le mystérieux Aurora. L’avertissement vient d’un officier supérieur de l’US Air Force : « Il faut que vous le sachiez : cet avion n’existe pas. » Vous êtes prévenus. Les experts ont une idée de sa forme et de ses performances extraordinaires. Des témoins fiables l’ont vu survoler plusieurs régions du globe. Il a déjà coûté des milliards de dollars. Mais vous ne le verrez pas au Salon du Bourget, jusqu’au 20 juin. Vous ne le trouverez pas davantage dans les revues officielles. « Il n’existe pas ». Officiellement, du moins : Aurora, le jet espion, est issu de ce que les américains appellent les « black programs ». Les programmes noirs. Ultrasecrets. Considérez donc que les lignes qui suivent n’ont jamais été écrites…

Publicités