Interview de Mysa


Par Kevin Henry

Si généralement le sport peut canaliser un trop plein d’énérgie, le rap, ici, n’a pas la capacité de supporter la lourdeur du message. Et c’est certainement parce que le fond est très intense que je perdrais mon temps à discuter la forme. Ses projets, sa vision du monde… l’homme Samy m’a confié ses pensées, et fidèle à lui-même, son avis sans concession. Une courte-interview, vers l’essentiel.

Kevin Henry : Première question, classique pour commencer, et pour ceux et celles qui ne te connaissent pas : peux-tu te présenter rapidement ?

Mysa : Mysa, originaire de Metz en Moselle, 29 ans, prolo, chômeur parfois, rappeur à l’occasion, anti nouvel ordre mondial, anti franc maçon, anti satanistes, anti sionistes, anti illuminatis etc… dans un monde ou l’on veut que j’adore le matériel, l’argent, les idoles, les doctrines de l’hommes et autres entités que Dieu, moi je suis anti…

K. H. : Tu as dit :  » J’ai choisi la musique parce que les jeunes ne lisent plus de livres « . Quel message souhaites-tu véhiculer aux jeunes ?

Mysa : Une manière de penser plus directe et plus saine que celle qu’on t’enseigne à l’école ou dans les médias. En réalité, tout est très logique, tout est très simple à comprendre si on analyse le monde. On comprend que ceux qui nous vendent de la dépravation à outrance et qui souhaitent vous marquer de leur sceau sont bien ceux qui souhaitent détruire l’Islam par tous les moyens. Ils feront tout pour que vous ayez de quoi vous divertir, vous égarer, vous droguer. Il feront tout pour que vous vous laissiez aller aux instincts les plus vils de l’âme humaine.
Je prend juste la parole pour celui qui souhaite entendre ou écouter. Je ne fais pas de forcing pour être relayer médiatiquement, car pour moi, le monde se divise en plusieurs communautés bien distinctes (hors religion) et le destin nous rassemble quoi qu’il arrive. Celui qui est tombé sur mon disque, c’est qu’il fallait qu’il l’écoute, peu importe sa réaction. Et si je suis amené à te rencontrer, c’est que nous devions parler ensemble, quant au lecteur cet entretien, il n’est pas sur cette page par hasard… Si j’avais un seul message à faire passer ce serai :  » Faites preuve de discernement « , analysez, soyez logique et ne vous laissez pas influencer par de fausses polémiques, ou de faux débats. La vie est très simple à comprendre en réalité (comme le bien et le mal, c’est inné et insufflé), mais la matrice souhaite semer le trouble en vous et vous rendre la vie compliquée pour vous mener à l’égarement et à la servitude.

K. H. : Après ton analyse sur le communisme et son devenir. Quel regard portes-tu sur le mouvement altermondialiste ?

Mysa : L’altermondialisme porte certaines bonnes valeurs comme de très nombreux mouvements, mais pour moi la base de tout, c’est les valeurs religieuses, en l’occurence celles de l’Islam. Allah (swt) nous a fixé des règles à suivre, et quand on oublie les règles de notre créateur, on se retrouve dans un monde comme celui que tu peux voir en 2009. Tous les mouvements comme l’altermondialisme ont été facilement récupérés, manipulés voire même créés par les têtes penseuses de la franc-maçonnerie internationale pour amener des alternatives peu solides sans bases religieuses, sans piliers. C’est parfois laïque, c’est parfois complètement décomplexé, complètement sataniste, comme le mouvement hippie dans les années 70 par exemple. Sans la foi en Dieu comme pilier, les projets alternatifs sont voués à l’échec. Quand on construit, on construit sur des bases saines, des fondations solides. Bien sûr, ça n’empêche pas qu’il y ait des gens animés de bonnes intentions dans ce mouvement.

K. H. : Malgré la face sombre et cachée du monde que tu t’efforces de dénoncer, es-tu optimiste ?

Mysa : Mon optimisme concernant la vie d’ici bas, c’est de voir un jour toute cette conspiration dégueulasse stoppée. Quoi qu’il arrive, ce sera par la guerre contre l’Islam, guerre inévitable que les élites maçonniques ont conspirés depuis des décennies et ont pris soin de fomenter depuis les années 90, et plus sérieusement depuis le 11 septembre 2001. Je suis optimiste oui, mais l’optimisme ne doit pas viser que cette vie. Aujourd’hui on se bat contre le Nouvel Ordre Mondial, mais on peut très bien mourir demain dans une action tout a fait banale, d’une maladie ou d’un accident. Donc, pour ce que j’appellerais  » l’optimisme ultime « , on ne peux l’avoir qu’en ayant confiance en Allah, en le louant, en priant et en accomplissant de bonnes actions tout en s’écartant des mauvaises. La médiocrité de l’âme humaine nous fait constamment vivre dans la remise en question, entre optimisme et doute, entre force et faiblesse, c’est pourquoi nous sommes dans le combat perpétuel.

K.H. : Les illuminati, les franc-maçons, et les conspirations sont des sujets, bien que difficile à mettre en musique, qui auraient besoin d’être approfondis. De ton projet à venir, incha Allah, pourraît-on parler de concept-album ?

Mysa : J’ai toujours parlé des conspirations et du complot sans aucun complexe. Pour moi ce n’est pas un concept, c’est la réalité. Quand j’en parle sur disque, c’est pour ouvrir l’esprit des gens à cela, après c’est à eux de se renseigner sur le sujet. On ne peut pas développer sur un morceau de 4 minutes où l’art, la forme est importante également. Et même un disque entier ne suffit pas. Par contre l’art est une arme de persuasion ou de dissuasion massive. La force du verbe peut être énorme. Me concernant, je prend le rap comme un média très puissant. Sans cela, je n’aurai jamais pu me faire entendre à une aussi grande échelle dans un système aussi verrouillé.

K.H. : On dit que tout le monde a un rêve. Quel est le tiens ?

Mysa : Bénéficier d’un jugement clément et miséricordieux de mon Créateur.

K.H. : Dans ton morceau  » Ma communauté  » où tu évoques la Ummah (communauté islamique), tu dis :  » les conflits entre courants deviennent fatiguants « . Peux-tu développer ?

Mysa : Oui, il y a beaucoup de conflits entre courants mais aujourd’hui chacun peut se faire sa propre idée en étudiant les différents mouvements. Personnellement, ça ne me semble pas du tout compliqué. Concernant les plus grands courants déviants, comme le soufisme ou le chiisme, on y retrouve du chirk (de l’association) et des interprétations ou déviances complètement incohérentes avec la tradition du prophète Mohamed (saws) ou tout simplement avec le message qu’Allah (swt) nous a transmis dans le Coran. On y retrouve même parfois des pratiques paramaçonniques, ésotériques et symboliques. Pour en parler il faudrait bien sur plus qu’un entretien… Concernant le soufisme (doctrine sur laquelle le Nouvel Ordre Mondial aimerait que l’on s’aligne), j’en ai parlé dans  » la théorie du prétexte  » en expliquant pourquoi Abd-Al-Malik était diffusé à outrance par les médias qui sont pourtant clairement sous contrôle de politiques islamophobes. Pour ne pas se laisser berner, il faut mettre en relation les doctrines et les écrits tout en analysant la société en parallèle. Les politiques détestent l’Islam, la franc maçonnerie de haut degré déteste l’islam et souhaite détruire le monothéisme pur. Les médias sont leurs bras armés. Lorsque les médias vous diffusent des artistes ou penseurs soit disant musulman et qu’ils les érigent comme des monuments et des êtres justes et rationnels, posez vous la question… POURQUOI ??? Et je vous assure, c’est très simple à comprendre. Le but est d’introduire de l’association. Ils veulent absolument que le musulman voit la république, la laïcité et la démocratie à l’occidental avant l’Islam. Voir de cette manière, c’est laissé son monothéisme de coté, c’est du polythéisme. De la soumission à autre que Dieu, surtout quand la république est islamophobe (en religion, ça signifie que satan a eu ton âme par corruption). Ils ont profondément raison les politiques, l’Islam n’est pas compatible avec la république française. Mais pour moi la phrase est à tourner dans l’autre sens. Les républiques maçonniques ne sont pas compatible avec l’Islam (car si on veut jouer à  » la poule ou l’oeuf « , les républiques sont venues après la création de ce monde par Allah (swt) et apres tous les messages de tous les prophètes !!!). Les droits de l’homme sont les droits  » DE  » l’homme et non pas les droits  » POUR  » l’homme. Aujourd’hui, les sociétés islamiques et les républiques soumises aux droits de l’homme sont complètement en négation, à l’opposé les unes des autres, donc on ne peux plus trouver d’arrangement possible. De toutes manières, les politiques ne veulent pas d’arrangement, ils feront tout pour que ça finisse par péter, il y a une volonté de nuire à l’âme humaine de leur part. Le problème ce n’est pas l’Islam. Les politiques ne veulent pas nous laisser vivre en paix notre foi et nos convictions, ils passent de faux débat en faux débat pour monter l’opinion publique contre nous et faire monter les français à l’ultranationalisme, une position de repli lorsque la peur de l’envahisseur se fait sentir. Ces gens qui sont à la tête des états veulent que nous adorions ce qu’ils adorent, ils veulent faire de nous des associateurs. Si nous les préférons à Dieu pour avoir un emploi ou pour se sentir bien vu en société, alors ils ont gagné, ils ont fait de nous des hommes soumis à leur doctrine par corruption ! Une république qui m’accueillerai en tant que musulman, qui me laisserai vivre ma foi comme je l’entend, qui ne serai pas hypocrite, qui ne se lancerai pas dans des guerres physiques et idéologiques contre l’Islam, qui accepterai autant mon cerveau que mes bras, je la respecterais. Mais là, on est dans la provoc’, la guerre ouverte, avec leurs histoires de burqa, de caricatures, de musulmans qui mettent des casquettes à l’envers et qui ne travaillent pas, de minarets, de moutons dans la baignoire, d’antisémitisme, de lapidation des femmes, etc, etc.

K.H. : Pour finir, lequel de tes titres souhaiterais-tu nous faire partager, et nous commenter ?

Mysa : Puisqu’on parle de conspiration, et du monde qui tourne à l’envers, je dirais,  » Qu’est ce qui fait tourner le monde « . Car il y a assez de mots clés pour comprendre toute la supercherie contemporaine. Je pense que ce morceau ne se commente pas, il parle de lui même. En guise de commentaires vous avez le clip et Google pour taper les mots-clés et faire preuve une foi de plus de discernement.

Publicités

9 réponses à “Interview de Mysa

  1. sisi Mysa, toi tu dénonces comme t’as dit, si t’étais pas rappeur, tu nous aurais pas convaincu et surtout sans toi je verrais pas la vraie identidé de ce traître d’Abd al Malik

  2. J’aurais bien aimé lire un de tes livres moi!!!! mdr En tout cas, je crois qu’on est plein a devoir te dire merci frére… Avant de découvrir tes sons je croyais devenir fou mais bon finalement c’est ce monde qui l’est… Bonne continuation et que Allah veille sur toi et les tiens… Salam

  3. MYSA ne s’est pas réellement présenté et a escamoté l’essentiel . Né à Metz ne veut rien dire mais il est originaire de quel pays ? a t-il honte d’où il vient ? ce n’est pas un occidental , cela se voit non ?

    Quand à sa référence « religieuse » rappelons lui que sa soit-disante religion est une thèocratie ou un système politique pour « soumettre » les populations et asseoir la dictature comme cela existe au moyen orient d’où il en est issu. Les régles dont il parle on les connait et j’invite les lecteur à ce reporter à ce livre propagandiste où il est enseigné de mentir , de voler voir même de tuer les juifs et les chrétiens..non ?

    être rappeur et se faire militant et ramasser du fric est une chose mais être occidental en est une autre !!! les européens ont une longue histoire qui n’a rien de commun avec lui et ses prétendues valeurs si ce n’est celles d’alibaba et de ses voleurs ; il peut toujours rapper là-dessus si cela lui chante mais chacun ses goûts n ce ne sont pas les nôtres …

  4. Lol winni, mysa est d’origine algerienne, je ne pense pas que ce soit aussi important, quant au fric… Ses disques sont en telechargement gratuit. Quant à ton ignorance, je lui suggererai de regarder « the signs » sur dailymotion.. Ca lui fera du bien je pense.. Sinon ben ca se voit clairement que tu es ignorant et raciste. Pour ta gouverne, l’islam a toujours existé. Le monotheisme pur, depuis adam en passant par abraham,moise ou jesus, ils ont tous preché le monotheisme (un seul dieu sans associés ni idoles..). La religion fut infiltrée et detournée du monotheisme, ce qui a donné le christianisme, culte du christ, et le « juda »isme. Mais tu es trop loin, ce serai trop compliqué a comprendre pour une personne aussi zombifiée

  5. Bah ah ah, le vieux discours de l’islamophobe de base qui connait mieux l’Islam que ses propres adeptes xD
    « et la religion blabla bla »
    Pinaise les mecs ils sont des dizaines de millions à se prendre pour des grand penseurs xD

  6. Winni, si tu avais écouté plus de titres de Mysa, tu réaliserais qu’il n’a pas honte d’être français. « La France est ma racine » : En attendant. « Le jour où je serai français fera office de victoire » : J’m’excuse. S’il n’a pas dit qu’il venait de France c’est que le lieu géographique de Metz est évident…
    Et si tu parles du Saint Coran Winni, alors moi aussi j’invite les lecteurs à le lire…

  7. Chacune de toutes vos religions moisies s’inspirent non pas d’un « Dieu » (qui ça !?!??!!?) mais ont été écrites par des HOMMES comme toi et moi. n’oubliez jamais ça. Ces gars avaient tous un INTERET a ecrire ces prétendues paroles divines (ahahahahahah) : l’argent.
    Quoi de mieux comme preuve que de voir les flux monétaires que ces blagues ont engendré , du début de leur existence à nos jours, hypnotisant et divisant ci et là de plus en plus de moutons !!!!!?????
    Et enfin mysa , si on est sur cette page c’est sûrement pas pour lire tes bla bla mais uniquement pour essayer de comprendre ce que le frère malik a bien pu faire pr que tu lui manques autant de respect. Tu sais , un genre d’explication disons… rationelle … Tu captes ? non hein ? Parcque perso j’en sais toujours pas plus, si ce n’est ta quête de buzz vu que ton son est clairement pourave et destiné aux paranos de ton genre.

Les commentaires sont fermés.